Douleur intercostale que faire : quel est le traitement ?

Florian
Temps de lecture :2 Minute, 17 Second

Une douleur intercostale apparaît suite à un faux mouvement. Cette douleur rend les activités quotidiennes difficiles, ce qui nécessite une consultation, un traitement et des gestes à suivre. Mais elle reste tout de même pas grave, il suffit de savoir ses causes afin de suivre le bon traitement.

La douleur intercostale est une inflammation du nerf longeant une côte de la cage thoracique, causée par plusieurs phénomènes mais qui conduit à la même douleur ressentie.

D’où vient-elle ?

Douleur intercostaleLes personnes concernées par la douleur intercostale sont généralement les personnes âgées de plus de 50 ans, qui souffrent d’arthrose vertébrale et du zona. Comme elle peut être causée par des facteurs moins graves, tels une fracture osseuse ou une grossesse.

La douleur intercostale peut également avoir une origine nerveuse, comme l’hernie discale et le tassement vertébral. Comme elle peut être due à un problème cardiaque ou un problème pulmonaire.

La douleur peut apparaître d’une façon brusque comme elle peut évoluer progressivement. Elle peut aussi apparaître sous forme d’une brûlure

Ils existent plusieurs types de douleurs intercostales. Elles peuvent :

  • Siéger d’un seul côté ;
  • Etre amplifiées à la toux ou à l’éternuement ;
  • Se sentir mieux au repos ;
  • Se sentir quand vous touchez la zone sensible.

Traitement de la tension musculaire intercostale

Afin d’apaiser les douleurs dans le haut du dos et réduire l’inflammation, suivez ces conseils :

  • Givrez la zone qui vous fait mal avec un sac de glace ou un sac isotherme ;
  • Prenez un bain chaud ou utilisez un coussin chauffant ;
  • Utilisez des médicaments anti-inflammatoires que vous trouverez en vente libre, comme l’ibuprofène, le naproxène ou l’aspirine. Ou encore les analgésiques comme le paracétamol ;
  • Si vous sentez une douleur intense, utilisez des relaxants musculaires qui ont le rôle d’un dépresseur sur le système nerveux central ;
  • Si la cause de la douleur est mécanique, il suffit d’une simple manipulation.

Le rôle de la médecine naturelle pour soulager la douleur intercostale

En attendant de faire une consultation médicale, vous pouvez utiliser la médecine naturelle, comme l’acupuncture, l’homéopathie ou la phytothérapie, pour vous soulager et apaiser votre douleur :

  • Pratiquez une manipulation vertébrale douce chez un professionnel ostéopathe pour redonner de la souplesse à la colonne coincée, et ce régulièrement ;
  • Dès l’apparition de la douleur, prenez une dose de Arnica 15 CH et 3 granules toutes les heures de Hypericum perforatum 7 CH ;
  • En ce qui concerne la phytothérapie, vous pouvez utiliser le millepertuis et la lavande ;
  • Vous pouvez utiliser l’acupuncture pour réduire la douleur en stimulant le flux vital du qi, qui agit sur le cerveau pour produire les substances chimiques endogènes, dont les endorphines qui soulagent la douleur.

Toutefois, nous vous recommandons de consulter votre médecin, car la médecine naturelle ne peut que soulager temporairement vos douleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article suivant

Insomnie idiopathique : existe-t-il une solution efficace ?

Dormir, manger et bouger, constituent les actions fondamentales qu’apprend l’homme dès ses premiers pas. Quand celui-ci se retrouve dépourvu de sommeil, il plonge alors dans un tourbillon problématique de fatigue et d’anxiété. Ce phénomène est appelé «  Insomnie » et touche régulièrement deux tiers de la population mondiale. Il existe plusieurs types […]
Insomnie idiopathique