Insomnie idiopathique : existe-t-il une solution efficace ?

Florian
Temps de lecture :3 Minute, 57 Second

Dormir, manger et bouger, constituent les actions fondamentales qu’apprend l’homme dès ses premiers pas. Quand celui-ci se retrouve dépourvu de sommeil, il plonge alors dans un tourbillon problématique de fatigue et d’anxiété. Ce phénomène est appelé «  Insomnie » et touche régulièrement deux tiers de la population mondiale. Il existe plusieurs types d’insomniaques, parmi eux les personnes souffrant de troubles idiopathiques. Quelle est donc cette maladie inconnue ?

Qu’est-ce qui différencie l’insomnie idiopathique des autres ?

Insomnie idiopathiqueLes personnes insomniaques sont connues comme les individus souffrant de troubles leur empêchant de trouver un sommeil réparateur. Ne pas pouvoir s’endormir facilement, se réveiller à de multiples reprises ou encore ne dormir que quelques heures sont tout trois des signes révélateurs. Il ne faut pas croire les légendes urbaines qui disent que l’insomnie n’est que passagère dans tous les cas. Bien au contraire, il existe plusieurs formes de troubles du sommeil à caractère chroniques qui nécessitent une prise en charge par un spécialiste comme n’importe quelle autre pathologie. Ce n’est pas une situation à prendre à la légère, le sommeil est un facteur déterminant dans l’activité de l’être humain et peut influencer la productivité de celui-ci. On distingue plusieurs types d’insomnies, classées selon leurs origines intrinsèques :

  • Insomnie psychotique.
  • Insomnie pathologique mentale.
  • Insomnie pathologique physique.
  • Insomnie médicamenteuse.
  • Insomnie idiopathique.

Ce dernier cas est le plus difficile à traiter. Étant un type d’insomnie encore pour le moins inexploré, il est assez difficile d’en déterminer la cause exacte. Contrairement aux autres insomnies pathologiques, ce trouble là ne peut être curé en traitant la maladie qui en est la cause. Il faut déjà savoir que les informations manquent sur le sujet et que  la réelle origine de cette pathologie reste inconnue. La seule théorie plausible serait une malformation congénitale neurologique qui induirait à une mauvaise synchronisation du rythme cérébral. Le cerveau deviendrait alors incapable de faire la différence entre l’état éveillé et le sommeil. Le corps humain étant naturellement plus enclin à l’activité, les périodes d’éveils seraient donc prolongées.

Les facteurs déclencheurs de l’insomnie idiopathique

L’insomnie idiopathique est une maladie qui n’apparaît que par vagues espacées. Plusieurs fois, les patients confondent guérison et rémission, et croient alors qu’ils sont totalement débarrassés de ce problème. L’insomnie idiopathique est en période de dormance, et peut être éveillée à tout moment. Les paramètres responsables de cette rechute sont généralement :

  • Le bruit.
  • Le stress.
  • L’activité physique trop intense.
  • La stimulation intellectuelle.
  • La dépression.
  • Excès de concentration.

Le régime alimentaire est également un facteur de risque qui peut enduire des troubles du sommeil aiguës. Une alimentation trop riche en glucides par exemple, va provoquer une stimulation involontaire des cellules nerveuses. L’alcoolisme est un facteur de risque à son tour.

Au côté de l’alimentation se trouve la prise de médicaments et substances illicites. En effet, certains traitements peuvent avoir pour effets secondaires des troubles du sommeil. Même chose pour les drogues, généralement constituées de matières stimulantes, il est normal qu’elles soient l’ennemi des insomniaques idiopathiques.

Certaines activité sont également connues pour favoriser le retour de l’insomnie idiopathique. Il est fait référence ici aux professions utilisant un système de quarts ainsi que les métiers exigeant de subir les changements de fuseaux horaires (pilote, Stewart, hôtesse de l’air, etc).

Plus récemment, les ondes émises par les téléphones portables ont été mises en cause. Selon plusieurs études, elles attaqueraient directement le système nerveux provoquant ainsi une hyperactivité des neurones. La meilleure façon de faire face à ce fléau est d’investir dans une solution pour réduire l’exposition, comme un patch anti-ondes par exemple.

Traiter l’insomnie idiopathique

Il est très difficile de faire disparaître l’insomnie idiopathique de façon définitive, car c’est une pathologie encore inconnue. Par contre, il est possible d’en atténuer les effets grâce à certaines solutions. Il existe plusieurs façons de soigner les troubles du sommeil, la plus facile serait bien évidemment la prise de somnifères. Attention toutefois à ne pas exagérer avec cette méthode, le sujet peut vite devenir dépendant et aggraver par la même occasion son cas.

Il est également possible de « berner » son corps à croire à un épuisement en pratiquant l’exercice physique de façon intense en fin d’après-midi. Il est important de ne surtout pas effectuer cette opération le soir sous peine de stimuler davantage le métabolisme.

Très souvent c’est un environnement ambiant perturbant qui favorise l’insomnie idiopathique. Organiser son hygiène nocturne peut grandement aider à retrouver un sommeil paisible. Réguler ses horaires de coucher et s’assurer de la bonne aération de la pièce sont des gestes utiles pour se débarrasser de l’insomnie idiopathique. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article suivant

Magnétisme et picotement dans les mains : le secret de cette méthode

Le recours aux méthodes naturelles de traitement est devenu de plus en plus fréquent de nos jours. Des techniques de médecine traditionnelle, importées de la Chine, du Japon ou même de l’Inde, connaissent un essor de plus en plus important ces dernières années. Parfois, ce sont simplement des méthodes ancestrales locales […]
Magnétisme picotement mains